Ma philosophie

© Histoires Brutes

Martine Decourt, maman quadragénaire de 2 grands enfants, naturopathe et praticienne de Reiki qui a changé de vie !

Je suis devenue praticienne de Reiki en 2015, à la suite de la rencontre avec un magnétiseur 5 ans auparavant. Je l’avais consulté pour des problèmes de dos récurrents, il m’avait encouragée à suivre la voie du Reiki. Après 5 années de recherches, de questionnement et de travail personnel, je passe mon premier degré. J’enchaine rapidement avec le second degré et m’installe comme praticienne, tout en gardant une activité professionnelle. En décembre 2016, je passe mon troisième degré et je suis heureuse de pratiquer chaque jour le Reiki !!

La naturopathie est venue à moi après une formation en aromathérapie à l’Ecole Lyonnaise des Plantes Médicinales en 2013. Habituée aux allergies médicamenteuses et à beaucoup de produits chimiques, j’ai su très jeune que je devais me soigner par des moyens naturels. Autodidacte pendant longtemps, j’avais besoin d’avoir une connaissance plus professionnelle et plus complète et j’ai commencé ma formation de naturopathe à l’AEMN de St Etienne en 2015.

Issue d’une famille où la nature avait toute sa place, où la saisonnalité était respectée, où les soins en magnétisme complétaient ceux du monde allopathique, j’ai voulu en créant ma boutique partager ma démarche naturelle, ma consommation locavore, ma connaissance professionnelle des soins naturels, mon lien privilégié avec la Nature ! En 2016, je quitte mon emploi et un an plus tard, j’ouvre Ma Boutique Naturelle à Epinouze dans la Drôme.

Ma Boutique Naturelle a la particularité de vendre des produits naturels (phytothérapie, huiles essentielles, cosmétiques, élixirs de fleurs, des baumes, des crèmes, des huiles, des savons,..) fabriqués pour la majorité dans la région Auvergne Rhône Alpes ; du circuit court avec des laboratoires à taille humaine !

Il existe également un espace de vente que je partage avec des créateurs locaux (bijoux, céramiques, coutures…) afin de leur permettre d’avoir une « vitrine » , c’est une petite goutte de solidarité et d’entraide dans un océan économique souvent exigeant.